Histoire

Les arènes de La Malagueta ont été construites en 1874 par l’architecte malaguène Joaquín Rucoba, qui s’est inspiré de l’architecture néo-mudéjare pour sa conception. Rucoba avait étudié à Madrid et à Paris, et était l’un des principaux représentants de l’éclectisme architectural en Espagne.

La construction des arènes de La Malagueta a été réalisée grâce à l’initiative d’un groupe d’entrepreneurs et d’amateurs de tauromachie de Malaga, qui se sont organisés en une société appelée “La Malagueta”. L’objectif de la societé était de construire une arène moderne et fonctionnelle pouvant accueillir un grand nombre de spectateurs.

Les arènes de La Malagueta ont été inaugurées le 11 juin 1876, avec une corrida à laquelle ont participé les toreros “El Tato”, “Frascuelo” et “Lagartijo”. Depuis lors, la place a été le théâtre de nombreuses corridas et événements taurins, devenant l’un des espaces taurins les plus importants d’Espagne.

En 1981, la Plaza de Toros de La Malagueta a été déclarée bien d’intérêt culturel par la Junta de Andalucía, reconnaissant ainsi sa valeur historique et architecturale. Actuellement, l’arène continue d’être un lieu emblématique de Malaga et l’une des principales attractions touristiques de la ville. Elle appartient à la Diputación de Málaga.

Architecture

L’architecture de La Malagueta se caractérise par son style néo-mudéjar, qui s’inspire de l’architecture traditionnelle andalouse et mauresque.

La façade est ornée d’arcs en fer à cheval, de colonnes et de carreaux de céramique vernissés, qui créent un effet d’ombre et de lumière très caractéristique. A l’intérieur, les arènes présentent une arène circulaire entourée de marches en pierre et une toiture en bois et zinc.

La Malagueta a la capacité d’accueillir environ 10 000 spectateurs après sa dernière rénovation.

Les Corridas de Toros

Les arènes de La Malagueta sont le théâtre de la féria taurine de Malaga, qui a lieu au mois d’août, pendant la foire d’août de la ville, ainsi que d’autres événements culturels et sportifs.

En avril, elle accueille la traditionnelle corrida picassienne, qui mêle art et spectacle, en hommage au grand peintre malaguène Pablo Ruiz Picasso.

Toreros de Malaga

 

L’un des toreros les plus importants de la province de Malaga a été Antonio Ordóñez. Considéré comme l’un des plus grands toreros de l’histoire, il est né à Ronda, Malaga, en 1932. Il fut l’un des principaux promoteurs de la corrida goyesque, dans laquelle les toreros portent des costumes d’époque et la place est décorée dans le style du XVIIIe siècle.

corrida de toros en malaga

En plus d’Antonio Ordóñez, il y a aussi d’autres toreros de Malaga qui ont excellé dans le monde de la tauromachie. Certains d’entre eux sont:

  • Salvador Vega : Né à Malaga en 1974, Salvador Vega a fait ses débuts comme novillero en 1994 et comme torero en 1998. Il a participé à de nombreuses corridas sur la Plaza de Toros de La Malagueta et a reçu divers prix taurins.
  • Javier Conde : Né à Malaga en 1973, Javier Conde a fait ses débuts comme novillero en 1991 et comme torero en 1993. Condé est connu pour son style personnel et son élégance sur le ring.
  • Raúl Jiménez Fortes: Né à Malaga en 1989, Saúl Jiménez Fortes a fait ses débuts comme novillero en 2009 et comme torero en 2011. Il a participé à de nombreuses corridas sur la Plaza de Toros de La Malagueta et a remporté plusieurs prix de tauromachie.
  • Francisco Rivera Ordóñez: Bien qu’il soit né à Madrid, Francisco Rivera Ordóñez est le fils de Francisco Rivera “Paquirri” et petit-fils d’Antonio Ordóñez, deux éminents toreros de Malaga. Rivera Ordóñez a participé à de nombreuses corridas dans les arènes de La Malagueta et a été l’un des toreros les plus médiatiques de ces dernières années.